Catherine Cressens

Le cabinet de soin

La réflexologie : pour qui, pour quoi ?

Médecine à la fois préventive et curative, son but est d’identifier et de soigner les causes des déficiences physiques ou psychiques, énergétiques ou fonctionnelles, puis de rétablir le pouvoir d’autoguérison du corps. La réflexologie est un moyen naturel et des plus efficaces pour apaiser les tensions du corps et pour répondre aux déséquilibres physiques et émotionnels engendrés par le quotidien de la vie moderne. Elle ne traite pas juste les symptômes, mais l’être humain dans sa globalité.

La réflexologie thérapeutique permet d’agir rapidement sur de nombreux troubles et pathologies :

  • Les problèmes digestifs (constipations, diarrhées, brûlures d’estomac, ballonnement…)
  • Des problèmes circulatoires (jambes lourdes, troubles lymphatiques…)
  • Les migraines
  • L’insomnie
  • La fatigue nerveuse
  • Les déficiences immunitaires
  • La réflexologie est la voie royale contre le stress et les maux qu’il engendre.

Elle permet de rétablir rapidement un équilibre physiologique et mental. Elle aide à lâcher prise, apaise les tensions du corps et l’esprit, elle un état de profonde relaxation dés la première séance. Dans une démarche thérapeutique, le dialogue sera indispensable pour identifier la ou les causes du stress et y remédier.

Les ventouses

L’histoire des ventouses

Les ventouses étaient déjà utilisées par HIPPOCRATE en -400 avant J.C. Il expliquait que les douleurs, comme le mal de dos ou la migraine, étaient la conséquence d’un trop plein de bile ou de sang. Elles devaient être traitées par des saignées ou par l’application des ventouses.
La vie est courte, l’art est long, l’occasion est prompte à s’échapper, l’empirisme est dangereux, le raisonnement est difficile, il faut non seulement faire soi-même ce qui convient, mais encore être secondé par le malade, par ceux qui l’assistent, et par les éléments extérieurs.

Hippocratre

Au XXÈME Siècle, l’usage des ventouses se perd en Europe et en Amérique, alors qu’il reste courant en Turquie, en Grèce et bien sur en Chine.

De nos jours, nous constatons un regain d’intérêts pour des médecines dites alternatives :

  • homéopathie
  • réflexologie
  • chiropractie
  • ostéopathie
  • massage
  • acupuncture.

Des formations de qualité sont organisées, avec des textes permettant une auto-évaluation. Il est clairement établi que le traitement par ventouses, enseigné et utilisé correctement en tant que tel ou parallèlement à diverses thérapies par le toucher, peut influencer positivement et accélérer le processus de guérison naturelle du corps.

De nos jours les ventouses sont revenues en force grâce à une photo qui à fait le tour de la planète : le dos de Mickael PHELPS lors de la finale en 2016 à RIO sur le 4x100m nage libre. De mystérieuses taches rondes de couleur rouge recouvraient sa peau. L’athlète avait pratiqué le cupping ou ventousotherapie, technique très à la mode en outre atlantique.

La technique des ventouses ne va pas guérir un organe mais soulager la douleur. Elle est aussi utilisée pour lutter contre la cellulite en diminuant la teneur sanguine en graisse.

La technique des ventouses est efficace dans de nombreuses pathologies :

  • problèmes respiratoires
  • rhumatismes
  • névralgies
  • douleurs dorsales
  • problèmes digestifs
  • maux de tête
  • blessures sportives etc…

Comment fonctionne la pause des ventouses ??

La décompression, suite au vide d’air de la ventouse, induit une aspiration de la peau et donc un afflux de sang (dont témoignent les marques rouges). La vascularisation locale provoquée améliore la circulation, décongestionne et élimine les toxines. Elle est pratiquée sans danger sur les enfants de plus de 7 ans ainsi que sur les adultes en cabinet ou en formation.

Comment se déroule une séance ?

Une séance complète dure entre 45 minutes et 1h.

Avant de traiter localement les différents systèmes du corps (urinaire, lymphatique, nerveux, cardiovasculaire…), la séance débute par une écoute du pied, qui permettra de définir par quel pied il convient de commencer.

Ce bilan réflexologie s’appuie sur les zones les plus nouées, qui indiquent la cause, ou le « terrain du malade ». Ces zones ne correspondent pas forcement à l’endroit d’un trouble mais indiquent son origine. Ainsi le symptôme n’est pas abordé isolément et l’organisme est traité dans son ensemble. Le nombre de séances nécessaires à un soulagement est très variable d’un individu à l’autre. En règle générale, les troubles anciens et chroniques requièrent un nombre de séances plus important. Un trouble récent et aigu peut être soulagé en une séance. Pour être efficace, il est recommandé une séance par mois pour un entretien suivi et efficace.

Et ensuite ?

A la fin de la séance, nous vous indiquons les zones à traiter grâce au schéma palmaire.
Ainsi, vous pouvez apprendre à vous soigner au quotidien.

Contre-indications

  • Problème cardiaque
  • femme enceinte
  • traumatisme du pied
  • phlébite
  • problème circulatoire
  • inflammation